Sujet en attente de réponse

Séries au compte goutte...

Claude34445708
Claude34445708
Niveau
1
116 / 750
points

Jusqu'à présent, sur C+,Apple TV+,Disney + ou autres, les séries étaient disponibles en totalité dés le 1er épisode sur C+ à la demande. Maintenant les abonnés qui payent pourtant très cher ont droit à un épisode par semaine, tel D'Argent et de Sang, comme si ils étaient punis... Paradoxalement sur France télés,Arte ou autres chaines gratuites les séries sont accessibles en totalité dès le 1er épisode
C'est quand même abusif que les abonnés ne puissent pas voir les séries à leur guise et à leur rythme. Ce qui ne change rien pour C+ qui peut toujours diffuser un épisode par semaine mais laisser le choix à l'abonné de vivre ses séries comme il en a envie....
C+ a adopté depuis quelques temps une politique punitive à l'égard de ses abonnés en diffusant les programmes au compte goutte.
Que ce soit les séries ou les films récents on assiste à une véritable pénurie ...les séries au compte goutte , les films récents pratiquement absents ,un par mois au mieux ,ou diffusés sur des chaines associées( ex les trois mousquetaires diffusé sur OCS et pas sur C+)
Cela devient récurrent et je trouve qu'on en a de moins en moins pour son argent vu le prix des abonnements qui eux ont tendance par contre à augmenter , sauf pour les nouveaux abonnés qui payent moins cher que les abonnés fidèles depuis de nombreuse années!!!

Réponses de la communauté

renaudin
renaudin
Niveau
4
5000 / 5000
points

Bonjour

Pour les séries, c’est une tendance générale pour quasi toutes les plate-formes que ce soit Apple tv+, Amazon ou Disney qui on fait le choix de ne plus mettre d’un coup tous les épisodes, Canal + ne fait que suivre le mouvement de ces plate-formes. La mode du bringe watching initié p1r netflix est fini

Pour les films, désolé vous dites deux bêtises. Il y en a bien plus d’un par mois. Et Canal + ne choisi pas sur quelles chaines passent les films.

SI OCS a diffusé les trois mousquetaires, c’est tout simplement parce que OCS a financer le film.